Marathon : Histoire et curiosités des 42,195km

Marathon : Histoire et curiosités des 42,195km

Quelles sont les origines du marathon? Pourquoi la distance est-elle 42,195 km? Quand est-il devenu une discipline olympique? Nous répondrons à toutes ces questions et parlerons de quelques curiosités sur cette épreuve.

Plusieurs versions sur la véritable origine du marathon

La légende sur comment cette épreuve a commencé est bien connue: Il est dit que le jeune homme Philippidès a parcouru une quarantaine de kilomètres pour apporter la nouvelle de la victoire de son peuple sur les Perses. Épuisé en arrivant à Athènes, il a eu juste le temps d’annoncer la victoire avant de mourir. Pourtant, aussi célèbre que cette histoire puisse être, de nombreuses voix réclament qu’elle n’est pas vraie, car tout le monde se demande qui allait parcourir une telle distance seulement pour annoncer une victoire.

Phidippidès athlète historique du marathon.

Une version alternative de cette histoire soutient qu’il s’agit en fait d’une distance de 240km (distance séparant Athènes de Sparte) celle parcouru afin de prévenir les Spartiates du débarquement des Perses à la ville de Marathon. D’autre versions parlent de comment les soldats grecs, étant d’excellents athlètes, ont parcouru la distance qui sépare Marathon d’Athènes pour défendre leur ville avant l’arrivée des bateaux perses.

Quand est-ce que le marathon est devenu une discipline olympique?

À l’heure actuelle de l’histoire, il est assez difficile de se mettre d’accord sur l’origine de cette discipline, mais une chose est sûre: malgré les idées reçues, cette épreuve n’a jamais été disputé dans les Jeux de l’Antiquité. C’est seulement à Athènes pour les Jeux de 1896, que le marathon a fait sa première apparition, où la distance parcourue a été de 41,8km, distance qui sépare Athènes de Marathon. Depuis lors, cette épreuve a clôturé les Jeux Olympiques.

Ligne d'arrivée Jeux Olympiques Londres 2012

Ligne d’arrivée du marathon des JO Londres 2012.

Courir pieds nus, une mode pas si nouvelle qui se remonte aux origines

Depuis son apparition en tant que discipline olympique, les anecdotes sont nombreuses. En 1960, aux Jeux Olympiques de Rome, Abebe Bikila est entré dans l’histoire en tant que le premier Africain à remporter cette épreuve (où d’ailleurs les Africains règnent actuellement)  mais aussi à le faire pieds nus avec un temps de 2 heures, 15 minutes et 16 secondes.

Sept ans plus tard, en 1967, Katherine Switzer s’est inscrite au Marathon de Boston sous le nom de KV Switzer pour cacher son identité féminine (les inscriptions n’étaient pas ouverts à la participation des femmes). Finalement, Switzer a réussi à finir la course malgré les essais des commissaires pour l’arrêter.

Essai d’un commissaire de course pour arrêter Katherine Switzzer au Marathon de Boston.

Pourtant et même si vous avez du mal à le croire, ce n’est qu’en 1984 que le marathon a été ouvert aux femmes, et la catégorie féminine s’est enfin incorporé aux JJ.OO de Los Angeles, plus de 100 ans après le premier marathon aux Jeux.

Malgré ne pas être la discipline règne de l’athlétisme –ce titre est aux 100m– le marathon est chargé d’anecdotes, histoires et curiosités, car beaucoup de choses peuvent arriver tout au long des 42,195km . Nous avons vu gagner la finisher la plus âgée à San Diego à ses 92 ans et seulement 7 des 30 participants franchir la ligne d’arrivée à Paris en 1900 car les participants se sont perdus par les rues de la ville.

Après, il y a la personne qui a pris le plus de temps à finir un marathon, Shizo Kanakuri. Combien de temps diriez-vous? La réponse : 54 ans, 8 mois, 6 jours, 8 heures, 32 minutes y 20 secondes. La raison? Il s’est perdu lors des JJ.OO de Stockholm en 1912 et ce n’est que 50 ans plus tard qu’un journaliste le retrouve au Japon et lui offre la possibilité de terminer l’épreuve.

Shizo Kanakuri avant et après la course

Shizo Kanakuri avant et après le marathon.

Le marathon à plus grande altitude se déroule sur l’Everest où la sortie se fait à 5184 mètres, quant à celui de moins altitude, c’est le Untertage Marathon en Allemagne où nous pouvons parcourir les galléries d’une mine de sel à juste 700 mètres de profondeur. Il y a un large choix de courses originales, parmi eux, le rendez-vous à Médoc est à noter, avec ses 22 points de ravitaillement « spéciaux »  avec du vin, demeure la plus grande fun course sur la scène sportive mondiale. Et après quelques verres, on vous attend au marathon de la Muraille Chine avec ses 5.164 marches.

Et vous, avez-vous en tête courir les 42,195km ? Que ce soit pour cette épreuve ou pas, pensez toujours à porter le bracelet identificatif Safesport ID avec vos informations d’urgence.   Devant une telle épreuve, il est toujours important d’avoir sur soi les informations les plus importantes pour faciliter les actions aux services de secours en cas d’urgence.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

404