Alimentation pour cyclistes : les 5 règles fondamentales

Alimentation pour cyclistes : les 5 règles fondamentales

De bonnes pratiques d’alimentation sont indispensables pour la réussite de nos performances et pour bien profiter du cyclisme.

1. Buvez beaucoup d’eau

La reprise de bonnes habitudes alimentaires passe par une excellente hydratation. Il faut s’habituer à boire toujours assez de liquides même si vous n’êtes pas sur votre vélo. L’eau est indispensable pour transporter les nutriments aux organes et pour la régulation de la température corporelle.

La déshydratation diminue significativement les performances, assurez-vous donc d’avoir toujours avec vous suffisamment d’eau. S’il fait très chaud, vous pouvez aussi rajouter des comprimés d’hydratation dans l’eau pour remplacer les électrolytes perdus à travers la sueur.

2. Préparez-vous à l’avance

2 heures avant une course ou avant un long entraînement, régalez-vous avec un bon plat d’hydrates de carbone pour remplir vos réservoirs d’énergie. Mais n’en mangez pas trop non plus, se sentir léger après un repas est important, de plus vous pourrez toujours faire le plein d’énergie juste avant la sortie grâce aux gels énergétiques.

3. Mangez fréquemment pendant vos séances d’exercice de long-durée

Votre corps peut stocker de l’énergie pour une activité physique de jusqu’à 90 minutes de durée, après ce temps nous roulons sur réserve. Mangez un bout avant d’atteindre ce point.

Même les sportifs professionnels parfois oublient de manger fréquemment pour maintenir leur performance dans le plus haut des niveaux. Nous vous recommandons de prendre 60-90gr d’hydrates de carbone toutes les heures, ceci serait l’idéal et c’est assez facile à suivre, il y a dans le marché un bon nombre de produits énergétiques tels que les boisons ou les gels à emporter pour complémenter votre alimentation.

4. Pratiquez votre stratégie de nutrition pendant les entraînements

Vous ne participeriez pas à une course sans vous avoir entraîné avant, n’est pas? Alors, pour les pratiques d’alimentation c’est pareil. On doit entraîner notre stratégie de nutrition avant pour connaître les effets que certains aliments ont sur nous et tester quel est le meilleur moment pour les porter à la bouche.

5. Récupération, récupération, et récupération….

Après une compétition ou un entraînement intensif, la récupération est primordiale. Pendant l’activité physique intense, le corps a besoin de beaucoup plus d’énergie que celle dont on a besoin dans notre quotidien. La recharge de nos réservoirs d’énergie est donc un must. Si vous ne récupérez ni l’énergie ni vos nutriments, votre corps ne sera pas capable de se rattraper de l’effort que vos entraînements lui supposent.

En prenant suffisamment de protéines et d’hydrates de carbone dans l’heure après l’exercice, votre corps se rattrapera plus vite car c’est à ce moment-là, qu’on est dans les conditions idéales pour l’absorption des nutriments. Un bon plat de pâtes ou de poulet serait parfait, mais si vous n’avez pas accès à ce type de repas, les boissons énergisantes ou les barres énergétiques sont un atout.

Un dernier conseil…

Une sortie à vélo peut vous amener à parcourir de longues distances. Sur la route, pensez toujours à être identifié et à faciliter les informations d’urgence en cas d’accident.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

404